Les plus beaux châteaux d’Auvergne

406
0

Château Dauphin (Pontgibaud – Puy-de-Dôme)

Château fort, classé monument historique. Construit à la fin du 12e siècle et achevé au 15e siècle. Il comporte un donjon et six turets, il est encore habité aujourd’hui. Un potager qualifié de “remarquable” et un musée des mines d’argent existent dans le parc.

Le château comprend un donjon et six tours restaurés au XIXe siècle. Il conserve son aspect défensif mais l’intérieur, harmonieusement agencé, est chaleureux avec ses boiseries (classées M.H), son mobilier des XVIIe et XVIIIe siècles et ses nombreux souvenirs de famille. Depuis 1756, il a toujours été habité par la famille des comtes de Pontgibaud. Le château domine un rare potager en contrebas (classé M.H.), labellisé Jardin Remarquable.

Château de Chazeron (Loubeyrat – Puy-de-Dôme)

Forteresse féodale du XIIIe siècle, remaniée au XVIIe siècle. Le donjon offre une vue magnifique sur la Limagne, les Combrailles et le Mont Dore. Pendant l’été

Pendant l’été, participez à des chasses au trésor et à des énigmes faisant appel à l’observation, la déduction et la logique.

Château de Sailhant (Andelat – Cantal)

Ce château fort perché sur un éperon rocheux spectaculaire fait plus de 30 mètres de haut et surplombe une cascade mystique.

A ne pas manquer : la grande salle, la chambre du seigneur, la bibliothèque et la chapelle. Site classé. Visites en français et en anglais.

Ce château fort perché sur un éperon rocheux spectaculaire culmine à plus de 30 mètres de hauteur et surplombe une cascade mystique.

Château des Aix (Meillard – Allier)

Du logis féodal subsistent la vaste enceinte carrée, de hautes et grosses tours d’angles, des murs épais percés d’étroites meurtrières. Cour intérieure en terrasse sur douves en eaux. (MH).

Forteresse médiévale, édifiée déjà au XIIIème siècle qui a connu beaucoup d’évolutions au fil des siècles.

À la fin du Moyen-Âge, le fief est devenu la propriété de la Condamine, mais la famille ayant marqué le plus le château des Aix est celle des du Buisson des Aix, possesseurs de divers fiefs dans le Bourbonnais, et dont certains occupèrent des fonctions importantes au XVIIIe siècle auprès du roi.

Au cours du XXème siècle le château connaîtra plusieurs propriétaires différents et sera laissé à l’abandon jusqu’en 1990. Sa restauration a débuté en 1995.

Entourée de douves indiquant ses origines médiévales, la demeure se compose d’un corps de logis rectangulaire flanqué de pavillons à base carrée, l’ensemble aux proportions et aux volumes harmonieux ayant reçu un décor particulièrement soigné. La porte d’entrée donnant sur la terrasse a reçu un encadrement à bossage issu du traité d’architecture de Serlio, tout comme les pilastres doriques soutenant une frise de même ordre, elle-même surmontée d’un fronton triangulaire. La charpente suscite l’étonnement tout comme les sous-sols qui valent également le détour.

Château d’Avrilly (Trévol – Allier)

Visite guidée des extérieurs du domaine d’Avrilly classé Monument Historique qui se compose de plusieurs bâtiments : le château du XVe et XIXe siècles, le pavillon-porche du XVIIe, l’orangerie, les dépendances, des écuries et les pavillons du XIXe.

Les parcs et jardins offrent une multitude d’ambiances tant par la végétation que par la variété des pièces d’eau : parc de 100 ha clos de murs, jardin à la française, succession de bassins et de douves, bois, étang.

Château de Guichardeaux (Saint-Gérand-de-Vaux – Allier)

Visite de l’extérieur sur demande. A partir du règne de Napoléon III, la création de lignes de chemin de fer transforme l’équilibre des régions de France.

C’est à partir de cette époque que s’opère un renouveau de l’agriculture qui entraîne un enrichissement brutal des campagnes. Désireuse de se réinstaller sur ses terres, l’aristocratie foncière réalise, entre 1850 et 1890, de nombreux travaux de construction, introduisant un style totalement nouveau.

★★★★★

0
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.