Restaurant Le Pavillon, Le Touquet | Un délice pour les gourmands

51
0
Profitez d'une fabuleuse expérience culinaire sur la Côte d'Opale, en France
Amuse Bouche au restaurant Le Pavillon

L’hôtel Westminster, au Touquet sur la charmante Côte d’Opale du nord de la France, affectueusement surnommé Le West, est un bâtiment de rêve Art Déco et glamour de cette manière si française sans effort.

Photos de l'hôtel Westminster
En haut de gauche à droite, Charles de Gaulle, Roger Moore, Roger Vadim, En bas de droite à gauche Jeanne Moreau, Serge Gainsbourg,

J’ai séjourné ici pour un week-end de détente en septembre et j’ai été invité à terminer mon séjour avec un menu de dégustation de vins et de plats dans le fabuleux restaurant Le Pavillon, étoilé au guide Michelin. J’ai parcouru un couloir bien foulé; Avant moi, les grands et les bons – les stars hollywoodiennes, les légendes internationales et la royauté ont profité d’un moment d’extravagance discrète ici à Le West. Winston Churchill, Edith Piaf, Sean Connery (qui a signé son premier contrat de film Bond ici), Marlene Dietrich et Noel Coward pour n’en nommer que quelques-uns dont les photographies signées bordent les couloirs en remerciement pour un séjour mémorable.

Le Pavillon est le restaurant étoilé Michelin de l’hôtel Westminster et le chef est William Elliot qui est plutôt célèbre dans ces parages. Le chef Elliot a obtenu sa première étoile en 2007 après une formation en Alsace puis dans des restaurants prestigieux à Paris, Deauville et Cannes.

Dans le cadre élégant et sans effort du restaurant avec sa belle terrasse surplombant l’emblématique phare du Touquet, j’ai vécu une de ces expériences gastronomiques impeccables où tout tourne autour de la nourriture. Personnel détendu et pas du tout prétentieux, accueillant et compétent, plats savamment préparés et choix de vins habiles, combinés à l’observation des gens (pour moi, c’est-à-dire – j’adore ça !), Cuisine raffinée française complètement irréprochable.

Tomates de l'hôtel WestminsterLa carte “Cuisine et Vins” est différente chaque jour, le Chef Elliot prépare chaque plat selon la saison et après qu’on vous ai demandé des aversions ou des allergies, une sélection de plats impeccables, chacun avec un vin différent spécialement choisi pour accompagner les plats sera présenté pour votre expérience gastronomique française totale.

Chaque plat était accompagné d’une explication de la provenance des aliments (en anglais ou en français), chaque vin décrit par le sommelier Yann Satin (qui est en compétition pour le titre de meilleur sommelier de France), chaque assiette était “habillée”, le verre et porcelaine choisie par un designer français pour sublimer l’expérience.

Maquereau de l'hôtel WestminsterTout cela s’ajoute à une expérience très somptueuse et intime où vous vous sentez comme si vous faisiez un voyage gastronomique et une célébration de la meilleure nourriture possible. Je n’ai pas été surpris quand j’ai lu plus tard que ce restaurant avait été nominé pour un Prix Villegiature du meilleur restaurant d’hôtel en Europe.

hôtel westminster désertComment décrire ce que j’ai mangé ? Pas facile de se concentrer quand ses sens sont assaillis d’une manière aussi sublime, mais mémorable pour moi fut un plat de poulet crémeux parfumé à la truffe, chaud, fondant, croustillant et délicieux. Une huître légèrement réchauffée avec un avocat saisi ; une sélection de petites tomates miniatures avec une sauce tomate acidulée ; maquereau à la crème suisse, radis et caviar – ça marche parfaitement si vous vous posez la question ! Un plat de bacon fumé avait un goût joyeux et m’a fait m’asseoir et attendre que mon cerveau reçoive les signaux de plaisir. Deux petites côtelettes de porc parfaitement cuites, un macaron salé fondant au citron vert et à la sauge, du pain frais et du beurre salé comme je n’en ai jamais eu.

En arrière-plan, la musique de Miles Davis jouait doucement, le soleil se couchait sur la terrasse alors que je sirotais du champagne et reluquais la glace au nougat maison avec des fraises fraîches et de la purée de pommes, des chocolats et des snaps de brandy. Chaque plat était petit mais parfaitement formé, plus cela aurait été trop, moins et vous pourriez vous sentir lésé.

william eliotLe chef Elliot est sorti pour demander si nous avions apprécié le repas, je ne trouvais pas les mots pour le décrire, je pense avoir dit «fantastique» trois fois! Un homme modeste au charme immense, nous avons discuté de sa formation et comment à l’âge de 15 ans seulement, il savait qu’il voulait être chef et d’où il tire un tel nom anglais, il a une ascendance canadienne. Il m’a dit qu’il était né tout près, à Etaples, mais étant enfant passé en Alsace, au restaurant de son oncle à Mulhouse et ici, travaillant pendant les vacances scolaires, il a développé une passion pour la cuisine qui ne l’a jamais quitté. Il s’est inscrit à l’école de chef puis a parcouru la France, du Dôme à Paris, à la Normandie, Deauville et Cannes, cuisinant pour les riches et les célébrités avant de retourner sur la Côte d’Opale et de reprendre la cuisine de l’Hôtel Westminster.

Un repas incroyable, l’un de ces événements mémorables qui serviront de comparaison pour toutes les expériences gastronomiques de tous les temps et qui sortiront toujours vainqueurs, dans un restaurant charmant, un hôtel merveilleux, un superbe complexe…

Voir le site Web pour Hôtel Westminster pour plus de détails sur les menus et les horaires d’ouverture du restaurant.

★★★★★

0
Les Pépites de France
WRITTEN BY

Les Pépites de France

L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.