Saint Omer, Pas de Calais – de retour pour une autre visite

88
0
Saint Omer, Pas de Calais – de retour pour une autre visite

Des milliers d’entre nous l’ont fait. Nous avons débarqué du ferry transmanche et nous nous sommes dirigés directement vers le autoroutele sud et le soleil. Grosse erreur – dans notre hâte, nous avons raté certains des endroits les plus délicieux de toute la Belle France. Rechapant l’ancien terrain, l’écrivain de voyage vétéran Roger St. Pierre donne une autre vision de l’une de ses villes françaises préférées…

Le Nord-Pas de Calais est une région empreinte d’histoire britannique et, plus spécifiquement, anglaise – le pays d’Agincourt, ou Azincourt comme l’appellent les Français ; du Champ du Drap d’Or où Henri VIII et le roi de France François Ier se sont rencontrés pour impressionner l’un l’autre et leurs citoyens par leur pompe et leur puissance, et où tant de sang a été versé sur les champs de bataille de la Grande Guerre et de la Seconde Guerre mondiale en Flandre, Artois et Picardie. De là, l’évacuation «Miracle de Dunkerque» a eu lieu, des invasions ont été planifiées et des roquettes V1 et V2 ont été lancées pour pleuvoir sur la Grande-Bretagne. La Coupole est le vaste dôme de béton qui abritait autrefois ce dernier. C’est aujourd’hui un musée énorme et somptueusement amélioré pour ces jours sombres, ses dernières attractions étant une exposition d’exploration spatiale stimulante et un impressionnant planétarium 3D.

saint omer france

Dans les collines boisées derrière Calais et Boulogne, des ruisseaux scintillants traversent les pittoresques Sept Vallées, une idylle rurale où les vaches paissent dans des prairies luxuriantes et sont conduites dans les ruelles étroites jusqu’à la salle de traite tandis que les roses semblent pousser autour de chaque porte de chalet et champs vallonnés sont remplis de façon saisonnière de coquelicots rouge sang dans l’une des expositions les plus spectaculaires de Mère Nature.

C’est un endroit pour les pique-niques et les promenades dans la campagne et pour la bonne bouffe aussi.

C’est le pays des Ch’tis – les Français Nordistes, fils grossiers de la terre, des houillères et de la mer aussi, dont le dialecte guttural est souvent à peine intelligible, même pour leurs compatriotes français. Le film le plus rentable de tous les temps dans n’importe quelle langue, ‘Bienvenue Chez les Ch’tis’ a pris d’assaut le box-office français en 2008 (bien qu’il ait eu peu d’impact ailleurs). J’étais à Rennes, la capitale bretonne, le soir de la sortie du film. Il était projeté simultanément et 24 heures sur 24 dans trois cinémas différents et à 3 heures du matin, les files d’attente s’étiraient autour du pâté de maisons. Un nombre incroyable de 20 millions de personnes l’ont vu au cours de ses 25 premières semaines de sortie. Une comédie engageante et typiquement française, avec Cad Merad et Dany Boon, son scénario suit la fortune d’un directeur de bureau de poste qui est muté de son poste dans le sud de la France et dit qu’il sera relocalisé dans le nord, pour lui un rhume et endroit mystérieux. Mais lentement, il est conquis par les habitants, leurs manières étranges et leur dialecte étrange et quand il obtient enfin un transfert vers le soleil, il éclate en sanglots, reflétant le dicton local : « Vous pleurez deux fois dans le Nord : une fois quand vous arrivez et encore lorsque vous quittez.”

En tant que fan inconditionnel de la région, je suis d’accord avec ce sentiment. Ma dernière visite n’était pas basée à Bergues, la ville fortifiée et entourée de douves – près de Dunkerque – où le protagoniste du film s’est retrouvé, mais dans le tout aussi historique Saint Omer.

saint omer franceJe séjournais pour la quatrième fois – ce qui en dit long sur la qualité des lieux – au Château Tilques (www.tilques.najeti.fr), un 19e Hôtel de campagne centenaire de style classique flamand en briques rouges. Réaménagé à l’origine en hôtel par des Britanniques il y a quelques décennies, ce lieu accueillant est désormais exploité par Najeti, un groupe français hautement professionnel avec huit hôtels de luxe dans son portefeuille, principalement dans le Nord. Il est vrai que les chambres, en particulier celles de l’annexe plus récente, sont un peu corporatives, mais elles sont ultra-luxueuses et le restaurant chic Le Vert Mesnel offre toute l’individualité et l’inspiration créative que vous pourriez souhaiter. Il n’était pas surprenant que tout le monde dans notre petit groupe ait opté pour le roman interprétant le classique lapin flamand aux pruneaux suivi d’un plat de faisan délicieusement présenté qui était vraiment une œuvre d’art sur une assiette. C’était un choix magique.

Il y a 53 chambres, une piscine intérieure et un court de tennis, avec golf et équitation disponibles à proximité. Il n’est qu’à 10 minutes en voiture de Tilques au cœur de Saint Omer, un bourg animé qui se concentre sur une grande place hérissée de boutiques et de restaurants. La cathédrale Notre-Dame est également au cœur des choses.

Centre commercial depuis plus de 1 000 ans, Saint Omer possède une architecture fascinante – dont une grande partie avec les célèbres briques jaunes – ainsi que des canaux impressionnants dans la ville basse. La mer n’est pas loin, d’où la richesse des plats de poisson, dont bien sûr l’omniprésent moules frites. Une grande partie des autres produits utilisés par les chefs ici provient des vastes prairies d’eau de Clairmarais, à la périphérie de la ville – un pays des merveilles horticole, accessible uniquement par bateau à fond plat, qui a servi de refuge presque imprenable à la Résistance française en temps de guerre.

Une croisière langoureuse en bateau avec l’Embarcadère Isnor (www.isnor.fr) ou Au Bon Accueil (www.bonaccueil.info vous fera glisser le long de jardins potagers et de petites exploitations luxuriantes, situés sur de longues et étroites bandes de terre appelées lègres, votre progression accompagnée d’une multitude d’oiseaux aquatiques et d’autres créatures sauvages.

saint omer france

Visitez le centre d’interprétation La Maison du Marais à Saint Martin au Laërt pour un aperçu de la région. Au total, il y a 3 700 hectares de zones humides dans la région, avec 160 km de voies navigables.

D’autres attractions dans et autour de Saint Omer incluent l’hôtel de ville inhabituel, surnommé « le moulin à café » par les habitants ; la bibliothèque, avec ses 350 000 volumes ; le Musée de L’Hôtel Sandelin, qui présente actuellement l’art des Flandres et de la Champagne 1150-1250 et qui abrite de magnifiques collections de peintures et de céramiques ; les ruines de l’abbaye Saint-Bertin ; visites de la verrerie massive d’Arques ; Balades en train à vapeur de 15 km le long de la vallée de la délicieuse rivière Aa, entre Arques et Lumbres ; l’ascenseur à bateaux de 13 mètres de haut des Fontinettes-Arques ; les 25 manèges à sensations du Dennlys Parc, à Donnebroeucq, et l’immense blockhaus en béton construit à Eperlecques par l’occupant nazi.

Il est vrai qu’une grande partie de la région du Pas de Calais-Nord est plate comme une crêpe, mais il y a aussi des collines assez importantes – les sauvages dites “Alpes flamandes” qui occupent une place si importante dans la course cycliste classique du Tour des Flandres sont juste en face. la frontière belge, mais du côté français, il y a le Mont Noir, le Mont des Chats, couronné par un monastère massif, et, un peu plus loin, mon préféré, le Mont Cassel, avec sa montée sinueuse et pavée menant à la petite ville perchée où les Alliés Le commandant suprême, le maréchal Foch, en a fait son quartier général pendant la Première Guerre mondiale. Vous y trouverez le charmant petit estaminet T’Kasteelhof, inspiré d’une ancienne épicerie, où l’on sert des plats flamands classiques et s’appuie sur des ingrédients produits dans un rayon de 100 km – donc beaucoup de bière mais pas de carte des vins (sûrement unique pour un restaurant français !). Les vues sur la campagne environnante sont vastes et constituent une superbe toile de fond pour un repas au rythme lent.

Bienvenue à L’Audomarois – Pays de Saint Omer, terre de Ch’tis.

Pour plus d’informations rendez-vous sur www.tourisme-saintomer.com, www.northernfrance-tourism.com

Malgré son nom français, l’écrivain globe-trotter vétéran Roger St. Pierre est fièrement britannique. Il est cependant passionnément francophile et s’est rendu dans chacun des 94 départements métropolitains de France.

★★★★★

0
Les Pépites de France
WRITTEN BY

Les Pépites de France

L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.