Toulouse, France – dans le rose

79
0
Comment passer une journée à Toulouse

Les habitants appellent affectueusement Toulouse “La ville rose”. En fait, les briques omniprésentes de ses façades classiques sont plutôt de couleur orange mais, bon, ne chipotons pas, elles en font une ville indéniablement belle, imprégnée d’un réel sens de l’importance – ce qui en fait plus une mini-capitale qu’une province. avant-poste.

Oui, le quadrillage parfaitement aligné des rues a été tracé à l’époque romaine et il y a tous ces sublimes édifices des XVIIe et XVIIIe siècles, mais Toulouse est aussi à la pointe de la modernité.

La quatrième plus grande ville de France est, il convient de le noter, le siège d’Airbus et de hordes d’autres entreprises de haute technologie. Galileo, le système de positionnement global, y a son siège social, ainsi que suffisamment d’autres entreprises clés de l’aviation et de l’informatique pour mériter le surnom de “Aerospace Alley”.

toulouse france

Toulouse abrite le plus grand centre de recherche sur le cancer d’Europe et le plus grand centre spatial de ce côté-ci de l’Atlantique. C’est aussi l’une des villes commerçantes les plus dynamiques d’Europe, avec un mélange de boutiques branchées, de grands magasins à la mode et de centres commerciaux ultramodernes où les cartes de crédit surchargées semblent s’enflammer spontanément.

La vie nocturne animée de Toulouse

Outre des hordes de professionnels et d’entrepreneurs, cette métropole dynamique compte également un énorme corps étudiant – environ 119 000 d’entre eux, soit près de 10% de la population totale.

Il n’est donc pas surprenant qu’il y ait une vie nocturne palpitante, avec beaucoup d’action jusqu’à et bien au-delà de minuit – un contraste frappant avec tant de grandes agglomérations françaises où si plus d’une douzaine de personnes sortent ensemble un vendredi soir, les autorités sont susceptibles de envoyer la police anti-émeute. Pour Toulouse, pensez à New York avec un fort accent français.

Pour les noctambules parmi nous, ce voyage était parfaitement chronométré, coïncidant comme il l’a fait avec la Fête de la Musique toute la nuit en France. Ce festival annuel gratuit d’été de musique du peuple, par le peuple, pour le peuple, a débuté à Paris en 1982 et se déroule désormais dans des villes non seulement à travers la République mais dans 110 pays à travers le monde.

A Toulouse, c’est un événement massif et maniaque de juin, avec des musiciens, amateurs et professionnels, talentueux et sans voix, jouant toutes sortes de musiques – rock, pop, classique, blues, reggae, country, folk, heavy metal, tiers-monde – non seulement dans clubs et pubs, salles et églises à travers la ville mais, surtout, dans les rues. Le vacarme général de tout cela est incroyable mais totalement énervant.

C’était mon malheur qu’un groupe de techno retentisse devant la fenêtre de ma chambre d’hôtel jusqu’à neuf heures le lendemain matin, mais notre excellent échantillonnage de fin de soirée de l’onctueux cassoulet toulousain – un ragoût appétissant de haricots, de porc, de saucisse, de boudin noir et de confit de canard – à l’exceptionnel Le J’Go Toulouse avait été accompagné d’une merveilleuse fanfare à la Nouvelle-Orléans, tuba et tout, tandis qu’à côté une tenue brésilienne colorée faisait rugir les rythmes hypnotiques de la samba.

Laisser les bons moments rouler à Toulouse

Nous ne nous sommes pas attardés trop longtemps sur nos cafés double expresso et nos grandes eaux-de-vie d’Armagnac car les rues nous appelaient. Avec des foules aux proportions et à la densité finales de la Coupe, vous n’aviez pas d’autre choix que de vous laisser emporter par le flux et le reflux d’une horde qui aurait pu être bruyante mais qui n’a jamais semblé menaçante. Français ou étrangers, mélomane averti ou simple boogie, nous étions tous unis dans l’intention, comme dirait cette fanfare, de “Laissez Les Bons Temps Rouler” (“Laissez Les Bons Temps Rouler”).

Bien sûr, il y avait des maux de tête parmi nous lorsque nous avons pris le petit déjeuner buffet le lendemain matin – croissants et café noir fort étant à l’ordre du jour – mais vous ne pouvez pas faire attendre une ville comme Toulouse. Nous partons pour une visite guidée d’un lieu qui, bien qu’appartenant au département Midi Pyrénées, est construit sur une plaine de billard, à côté de la large Garonne, et est donc éminemment praticable. Il dispose également de deux lignes de métro très modernes, spic and span.

Il y avait beaucoup de points forts à voir alors que nous trébuchions de l’arrêt du café à la libation des cheveux du chien aux collations de rue au marché couvert Victor Hugo atmosphérique de plus de 100 ans, avec ses plus de 100 étals actifs – un endroit idéal pour les gourmets à découvrir les fromages locaux, la charcuterie, les vins, les herbes et les fruits et légumes les plus frais.

toulouse france

Abritant l’actuel hôtel de ville et un opéra, l’imposant Capitole est célèbre pour sa façade spectaculaire, avec ses huit colonnes de marbre rose, ainsi que la cour de l’époque Henri IV et la salle des Illustres ornée. Chef-d’œuvre de l’art roman, la Basilique Saint-Sernin a été somptueusement rénovée au cours des 30 dernières années, dévoilant toute la splendeur de ses fresques et peintures murales médiévales. Autre édifice religieux remarquable de la ville, le couvent des Jacobins, fondé en 1216 et entièrement construit en briques.

La richesse culturelle de Toulouse

Important édifice séculaire, le grandiose Hôtel d’Assézat abrite la Fondation Bemberg, riche collection permanente de peintures, bronzes et objets d’art réunis au 17e Siècle par un commerçant local qui a fait fortune dans le commerce du pastel, un extrait de plante utilisé, se souvient l’écolier en moi, par les anciens Britanniques pour la peinture corporelle et par les Français médiévaux pour la teinture des tissus – dont plus tard.

toulouse franceEnfin, et pour compléter notre trop courte balade dans le centre-ville de Toulouse, nous avons visité le musée des Beaux-Arts des Augustins avec ses remarquables collections de sculptures romanes et gothiques et du 19e Œuvres d’art de l’époque du siècle. Nous nous sommes promenés pour dîner au sous-sol chic blanc sur blanc, niché dans l’étroit passage de la Descente de la Halle des Poissons, près de la rivière, qui abrite l’un des joyaux gastronomiques de la ville – Le Py-R.

Après un repas tranquille, en bonne compagnie, avec une conversation divertissante, il était encore assez tôt pour justifier une promenade tranquille à l’hôtel Citiz, profitant des délices du nouveau programme Plan Lumière qui montre Toulouse vraiment dans le rose alors que les lumières subtiles sélectionnent ses plus beaux édifices dans une douce lueur.

Divertissant et éducatif

Le lendemain matin, il s’est levé tôt pour une visite éclair du brillant parc à thème Cité de l’Espace, qui s’étend sur cinq hectares de divertissement, de divertissement et d’éducation et attire actuellement plus de 270 000 visiteurs par an avec ses attractions «comment fonctionne l’espace» – beaucoup d’entre eux pratique. À proximité, les talents culinaires reconnus de Jean-Christophe Lassalle nous ont attirés au restaurant Le Chai Saint-Sauveur pour le déjeuner.

Il y avait une dernière étape à faire : oui, retour au pastel, comme on appelle la teinture en français.

Sandrine Banessi, fondatrice visionnaire, propriétaire et factotum du nouveau complexe boutique, spa et mini-musée Terre de Pastel nous attendait pour nous accueillir dans son univers bleu. Les soins du visage et du corps dans le spa de 700 m² – le plus grand de Midi Pyrénées – comprennent une piscine, un solarium, un hammam, un sauna, un jacuzzi, des douches à sensations, sept cabines de soins, une salle de sport et une tisanerie, tandis que le charmant musée raconte l’histoire de la plante et son utilisation pour créer cette merveilleuse couleur subtile que nous connaissons tous sous le nom de bleu pastel.

Sur place, un restaurant et épicerie fine de 80 couverts valorise les produits gastronomiques locaux et propose un alléchant chariot de douceurs traditionnelles avec service à table. Vous est également proposée une carte des vins exclusivement consacrée aux vins du Sud-Ouest de la France.

Trop tôt, il était temps de partir. De l’hôtel, il n’y avait que 15 minutes en voiture de l’aéroport de Blagnac via le service de navette régulier Flybus pour notre vol de retour à Birmingham. Couronnée « la compagnie aérienne la plus ponctuelle au monde » pendant plusieurs années consécutives, BMI Regional (www.bmiregional.com) opère désormais plus de 450 vols par semaine à travers le Royaume-Uni et le reste de l’Europe.

www.toulouse-tourisme.com; www.toulouse-visit.com; www.tourisme-midi-pyrenees.co.uk

Par Roger St. Pierre, membre de la British Guild of Travel Writers. Roger St. Pierre, écrivain de voyage britannique amoureux de la France, s’est rendu dans tous les départements français métropolitains…

★★★★★

0
Les Pépites de France
WRITTEN BY

Les Pépites de France

L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.