La chartreuse de Neuville, Montreuil-sur-Mer

380
0
La chartreuse de Neuville, Montreuil-sur-Mer

Dans la magnifique campagne des Sept Vallées, au pied de la ville médiévale perchée de Montreuil-sur-Mer dans le Pas de Calais, dans le nord de la France, se cache un assez grand secret.

Une longue allée, bordée d'arbres dans la campagne, au bout un haut clocher de la Chartreuse de NeuvilleUne longue allée bordée d’arbres entourée de champs et de forêts constitue une entrée impressionnante vers une grande porte voûtée. Passez à travers et vous entrerez dans un monde différent. Celui qui a les pieds bien ancrés dans le passé.

J’avais repéré cet édifice monumental depuis les remparts de la citadelle voisine de Montreuil-sur-Mer. Il est difficile de manquer les beffrois de pierre grise qui s’élèvent vers le ciel et les rangées de bâtiments anciens qui se détachent parmi les forêts et les champs de la campagne luxuriante. La Chartreuse de Neuville, ou la Chartreuse, comme on l’appelle en anglais, est tout simplement étonnante.

Histoire de la Chartreuse

En 1084, un groupe de moines qui voulaient suivre la vie dure et contemplative des premiers ermites chrétiens formèrent une petite communauté dans les montagnes de la Chartreuse, près de Grenoble, dans le sud-est de la France. Ils menaient une vie silencieuse et méditative et ne possédaient aucun bien. De ce début a grandi un nouvel ordre monastique qui s’est rapidement répandu à travers l’Europe. Les moines sont devenus des chartreux et leurs prieurés des chartreuses.

Histoire de la Chartreuse de Neuville

Chapelle voûtée bordée de sièges de style gothique, Chartreuse de Neuville

Des chartreuses s’établirent dans toute l’Europe. Ils ont tous été construits selon un cahier des charges formel et dans le même but dit mon guide Patrick Alindre à La Chartreuse de Neuville. Autour d’un Cour d’honneur vivaient les Frères, moines qui travaillaient au monastère et soutenaient les Pères. Derrière, se trouvaient les appartements des Pères. Chacun vivait seul et en silence. Les Chartreuses étaient immenses « car alors seulement le silence pouvait être garanti et c’était essentiel au rôle des Pères » dit Patrick alors que nos pas résonnent autour des immenses cloîtres.

La chartreuse d’origine a été construite en 1324, commandée par le puissant comte de Boulogne à l’ombre de Montreuil-sur-Mer qui était un lieu de pèlerinage, ainsi qu’une ville portuaire prospère. En août 1561, Mary Queen of Scots s’arrêta à Montreuil-sur-Mer alors qu’elle se rendait en Écosse depuis la France et reçut en cadeau deux paons de la Chartreuse de Neuville.

Après la Révolution française, lorsque l’État s’est emparé des biens de l’église, les moines sont partis et l’édifice est tombé en ruine. Il a été vendu à un acheteur privé qui l’a démonté et a vendu le matériel utilisé dans les bâtiments locaux. La Chartreuse fut rachetée par l’Etat en 1870 et restaurée par le célèbre architecte Clovis Normand, né à Hesdin et élève de Violet le Duc, recréatrice de Notre Dame Paris. Il a également conçu la Chartreuse de St Hugh à Parkminster, en Angleterre, qui est jumelée avec La Chartreuse de Neuville.

La vie à la Chartreuse

Un placard mural avec une porte de chaque côté du mur crée une ouverture dans une cellule

Les deux communautés de La Chartreuse de Neuville se composaient de 24 Pères et 24 Frères qui cultivaient des légumes et des fruits et soutenaient les Pères. Ils étaient tous végétariens.

Chaque père vivait seul dans un appartement appelé cellule, bien qu’assez conséquent. Ils vivaient en silence et sans compagnie. Leur nourriture passait par un guichet, un placard dans le mur avec deux portes. Un Frère ouvrait la porte extérieure, mettait la nourriture dans l’armoire et fermait la porte. Alors le Père ouvrait sa porte pour prendre la nourriture. C’était la même chose avec toutes les fournitures, y compris le bois de chauffage. Il était interdit aux Pères de faire des travaux autres que spirituels, sauf pour couper du bois de chauffage. Chaque appartement était exactement le même, sur deux niveaux et avec un petit jardin clos où ils pouvaient faire pousser des fleurs s’ils le souhaitaient.

Le niveau du rez-de-chaussée était considéré comme le monde matériel – connecté au monde de l’homme. Il y avait un petit couloir connu sous le nom de promenoir où un Père pouvait marcher pour faire de l’exercice. A l’étage, ils entrèrent dans la salle d’Ava Maria et laissèrent derrière eux le monde des non-spirituels. Ici, ils priaient pendant des heures. Ils disposaient également d’un espace de coupe de bois, d’une chambre et d’un espace de prière, d’une table et d’une chaise.

Les pères étaient autorisés à faire des choses spirituelles, lire, écrire, peindre et sculpter, mais rien de ce qu’ils produisaient n’avait jamais leur signature. Ils n’avaient pas de possessions personnelles, pas d’ego et pas de vanité. Il n’y avait aucune distraction et leurs rôles étaient considérés comme collectifs. Ils ont prié. Beaucoup.

Une vie de prière et de solitude

On sentait que les Pères faisaient l’expérience d’une conscience spirituelle en se retirant du monde qui leur permettait de prier pour l’humanité.

Je m’attendais à me sentir claustrophobe et enfermé quand je me trouvais dans l’appartement d’un Père. Mais au lieu de cela, il se sentait étonnamment ouvert, tranquille et calme. Dans le petit jardin, je pouvais sentir les rayons du soleil et entendre les oiseaux. À part cela, il était silencieux comme il l’avait été pendant des siècles.

Cloître inondé de la lumière bleue et rose des vitraux, Chartreuse de Neuvile

Des motifs colorés tombaient sur les cloîtres des vitraux. Il y a plusieurs cloîtres, voûtés et à colonnes et glorieux.

Les Pères se réunissaient cinq fois par jour pour la prière dans la Grande Chapelle. Et le dimanche après-midi quand ils dînaient ensemble – toujours en silence. Le lundi, ils étaient autorisés à se promener à l’extérieur de la Chartreuse et à parler si nécessaire et une fois par semaine, ils se réunissaient dans la salle capitulaire et parlaient – mais seulement s’ils avaient quelque chose de pertinent à dire. Le dicton français “l’avoir l’avoir au chapitre” – avoir une voix dans le chapitre, ce qui signifie avoir de l’influence, vient de là.

Ils n’étaient autorisés à retrouver leur famille que deux heures par an. Aucune partie de la Chartreuse n’était accessible au public mais les visiteurs religieux étaient autorisés.

Chaque Chartreuse suivait les mêmes règles et routines.

Que voir à La Chartreuse de Neuville

Immense Chartreuse avec un immense jardin clos dominant la campagne, Neuville

En 1901 le Loi d’association séparé l’église et l’état en France, et le monastère a finalement rencontré sa fin. Il est devenu un sanatorium, un orphelinat et un asile. Pendant la Première Guerre mondiale, le gouvernement français l’a remis aux réfugiés fuyant la Belgique. 5000 personnes y sont passées, 600 y sont mortes et sont enterrées dans le parc.

La Chartreuse de Neuville compte des dizaines de cloîtres, des chapelles, une bibliothèque et d’autres salles. C’était autrefois la maison de l’imprimerie pour toutes les chartreuses d’Europe des années 1800. Mais l’équipement a été transféré à St Hugh’s Charterhouse (il est prévu de le faire restituer).

Une immense cour gazonnée, entourée de cloîtres, Chartreuse de Neuville

Une immense cour centrale autour de laquelle se dressent des cloîtres est dominée par deux beffrois – un pour Dieu et un pour l’homme avec des cloches sonnant à l’heure. Le prieur de la communauté était élu tous les deux ans parmi les Pères et vivait dans une maison plus grande donnant sur la cour centrale.

À leur mort, leurs corps ont été inhumés dans la chapelle de la mort. Vous pouvez repérer par le crâne sculpté au-dessus de la porte. Ils ont été enterrés dans un tissu, sans marqueur, rien n’est resté d’eux avec leur objectif rempli – prier pour l’humanité et ne pas avoir d’ego.

De nos jours, vous pouvez visiter et voir les magnifiques jardins surplombant la vallée de la Canche mais la visite guidée (en français mais les anglophones reçoivent un guide papier pour les aider) est indispensable pour vraiment apprécier cet incroyable édifice.

Peinture d'un musicien de blues jouant de la guitare

Des expositions sont organisées dans le réfractaire et des événements réguliers ont lieu toute l’année dont un Festival de Blues en été, des soirées électro et des concerts.

C’est un endroit fascinant avec un vrai sentiment de spiritualité…

lachartreusedeneuville.org

Que voir à proximité

Le Touquet le “Monaco” du nord de la France, station balnéaire chic, chic et élégante
Où faire une pause gourmande dans le Pas de Calais
Guide de Boulogne-sur-Mer, la ville portuaire possède un incroyable centre-ville historique fortifié
Montreuil-sur-Mer, la petite ville qui a inspiré Victor Hugo pour écrire Les Misérables

★★★★★

Les Pépites de France
Publié par Les Pépites de France L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *