La Côte d’Albâtre de Normandie

263
0
La Côte d'Albâtre de Normandie

La Côte d’Albâtre de Normandie dans le nord de la France a eu un grand impact sur les peintres impressionnistes. Gillian Thornton a pris une route côtière panoramique pour découvrir pourquoi.

S’étendant du Tréport au nord au Havre au sud, le littoral spectaculaire de la Seine-Maritime tire son nom – la Côte d’Albâtre – des imposantes falaises de craie blanche qui dominent le littoral ondulant. Les impressionnistes adoraient une falaise de craie alors en tant que grand fan de leur travail, je suis venu voir par moi-même les paysages qu’ils aimaient.

Le Tréport

Port du Treport Normandie

En descendant en voiture de Calais, je passe de la région des Hauts-de-France à la Normandie au Tréport sur l’estuaire de la Bresle. Promenez-vous sur le quai animé et détendez-vous sur la plage. Ne manquez pas le funiculaire qui monte sur les falaises de craie pour profiter d’une vue imprenable sur la côte et la campagne. Je ne suis pas peintre mais je peux déjà comprendre pourquoi les artistes sont captivés par les grands ciels et la lumière toujours changeante ici.

UE

Toit imposant et façade majestueuse de Chateau Eu, Normandie

Ne repartez pas du Tréport sans faire un petit détour par Eu, petite ville de l’intérieur des terres d’à peine 7 000 habitants. Le château d’Eu était la résidence préférée du dernier roi de France, Louis Philippe. C’est ici que la reine Victoria et le prince Albert séjournèrent en 1843 pour la signature de la première entente cordiale, un accord diplomatique entre la France et la Grande-Bretagne. Louis-Philippe a vécu ses dernières années en exil en Angleterre après avoir été contraint d’abdiquer en 1848. Cependant, son manoir normand magnifiquement restauré possède toujours des parquets exquis, une collection d’art inestimable et de vastes jardins. Victoria n’était pas non plus le seul monarque anglais à avoir laissé sa marque sur Eu. Guillaume de Normandie a épousé Mathilde de Flandre ici dans la cathédrale Notre-Dame, environ 15 ans avant qu’ils ne deviennent roi et reine d’Angleterre en 1066.

Dieppe

Coucher de soleil sur la plage de Dieppe, Normandie

De retour sur la route côtière, je m’arrête dans le port de pêche animé de Dieppe. Son port en eau profonde est protégé par ces falaises blanches emblématiques. Première station balnéaire de France, Dieppe est devenue populaire auprès des Parisiens à partir de 1822. Cela a attiré l’attention des impressionnistes tels que Camille Pissaro qui a peint le port intérieur en 1902. Cherchez des reproductions de peintures impressionnistes tout au long de la Côte d’Albâtre aux endroits exacts où les artistes posaient leurs chevalets.

Dieppe est aujourd’hui classée Ville d’Art et d’Histoire. , je m’arrête pour en apprendre davantage sur ses traditions maritimes et commerciales, ainsi que sur ses liens impressionnistes au musée du château perché. Juste à l’ouest de Dieppe se trouve Varengeville-sur-Mer. Vous trouverez ici les 12e l’église Saint-Valery du siècle, réputée pour ses vues sur la côte et son cimetière de marins. Le maître impressionniste Claude Monet a peint l’extérieur de St Valery sous de nombreux angles, mais regardez aussi à l’intérieur. Le vitrail de l’Arbre de Jessé est l’œuvre de Georges Braque décédé en 1963 et inhumé dans le cimetière.

Veules-les-Roses

Carte postale jolie chaumière Veules-les-Roses, Normandie

Pour un très petit endroit, Veules-les-Roses a un joli coup de poing pittoresque. Il y a des cottages d’époque et d’anciens moulins à eau, des villas balnéaires et une plage de sable. Et il y a plus d’indices dans le nom. Nichées dans la vallée boisée où coule La Veules, la rivière la plus courte de France, les rues étroites sont éclaboussées de la couleur des roses de toutes les teintes pendant les mois d’été.

Victor Hugo était un grand fan du village, y venant régulièrement à la fin du 19e siècle. Cent cinquante ans plus tard, Veules-les-Roses est toujours populaire. C’est un joyau de la Côte d’Albâtre et la seule commune normande de Seine-Maritime classée parmi les Plus Beaux Villages de France.

Fécamp

Façade imposante du palais bénédictin, Fécamp Normandie

Au-delà de Veules-les-Roses, grouillant de visiteurs le jour du marché, je trouve un autre Valery, le joli port de St-Valery-en-Caux avec sa petite rade nichée entre de hautes falaises de craie. Puis direction le port de pêche de Fécamp. Les pêcheurs hardis des siècles passés partaient de Fécamp et de Dieppe pour pêcher la morue au large de Terre-Neuve. Découvrez leur histoire à l’excellent musée de la pêche, installé dans un ancien bâtiment de fumage et d’emballage du poisson à côté du port.

Il y a des vues circulaires depuis la terrasse sur le toit du septième étage. Vous aurez un aperçu alléchant de l’extraordinaire palais bénédictin au cœur de la vieille ville. La liqueur bénédictine aurait été créée au 16e siècle par un moine bénédictin nommé Dom Bernado Vincelli, utilisant un mélange secret de 27 plantes et épices.

La formule a été perdue à la Révolution française. Mais en 1863, le négociant local Alexandre Le Grand trouve la recette ! Il a recréé la boisson et a commandé un manoir à tourelles flamboyantes en son honneur. À la fois musée et galerie d’art, elle a la particularité d’être la seule distillerie au monde de liqueur bénédictine.

La collection d’art de Le Grand s’étend de l’art sacré à l’art moderne et est aussi éclectique que le bâtiment qu’il a commandé.

Étretat

Falaise vue sur la mer à Etretat, Normandie

Chaque nouvelle vue côtière me rappelle pourquoi les peintres impressionnistes étaient si amoureux de la lumière et du paysage normands. Mais l’endroit que j’ai le plus envie de voir de mes propres yeux, c’est Etretat avec sa célèbre arche rocheuse accrochée à la falaise d’Aval. Je suis ravi d’avoir une vue lointaine sur un apéritif au coucher du soleil dans le jardin de l’hôtel Domaine de Saint-Clair juste à l’extérieur de la ville. Cependant, je suis vidé le lendemain matin pour me réveiller dans une épaisse brume marine. Malgré la canicule de juin, le sujet emblématique de Monet est à peine visible, même depuis la plage.

Mais après ma déception initiale, je me console en pensant que Monet aimait capturer les conditions météorologiques changeantes. Si je considère cela comme un Moody Monet Moment, 50 Shades of Grey prend soudainement une connotation très différente !

Alors que le soleil brûle la brume matinale, je me dirige vers la falaise d’Amont pour visiter les magiques jardins d’Etretat. Cet extraordinaire jardin topiaire comprend – sans surprise – une reproduction en osier de Monet au travail, complète avec palette et chevalet.

Le Havre

Crépuscule sur le port du Havre Normandie

Mon dernier arrêt sur la Côte d’Albâtre est un endroit où je n’ai jamais vraiment voulu aller, mais je pense que je devrais vraiment le faire. Le Havre. Ce port commercial animé à l’embouchure de la Seine a été bombardé jusqu’à l’oubli pendant la Seconde Guerre mondiale, laissant 80 000 sans-abri. Peu de vestiges de la ville d’origine. C’était aussi le lieu de naissance accidentel de l’impressionnisme en 1872 lorsque Claude Monet a peint un tableau sombre intitulé “Impression”. Sunrise’, qualifié d’Impressionnisme par un critique d’art dénigrant.

Grâce à la vision du célèbre architecte August Perret et de son équipe, Le Havre a été reconstruit dans les années 1950 avec de larges avenues, des espaces publics ouverts et des immeubles en béton. Mais malgré le statut de la ville au patrimoine mondial de l’UNESCO, je n’ai jamais eu grand désir de la voir. Grosse erreur. Le design d’époque innovant s’avère beaucoup plus attrayant que je ne l’imaginais. Ne manquez pas l’église Saint-Joseph, chef-d’œuvre de Perret, ni l’Appartement Témoin Perret, plein de nostalgie des années 50.

Mais le vrai régal pour moi, c’est le MuMa – le Musée d’Art Moderne André Malrau. Il abrite la deuxième plus grande collection impressionniste hors de Paris. Le jeune Monet a été encouragé par l’artiste établi Eugène Boudin de la ville voisine de Honfleur, largement considéré comme le “maître des cieux” pour ses marines avec des nuages ​​de course et de larges horizons. Boudin ne s’est jamais considéré comme un impressionniste, mais il prend ici la place qui lui revient dans le glorieux musée des quais du Havre aux côtés de Monet et de ses contemporains.

Grâce à ces peintres pionniers, les amateurs d’art du monde entier ont découvert la beauté de la Côte d’Albâtre normande. Voyez-le de vos propres yeux cependant, et vous pourriez vous retrouver à atteindre la boîte de peinture !

S’y rendre

Naviguez directement vers la Normandie avec DFDS (Newhaven-Dieppe) et Brittany Ferries (Portsmouth vers Le Havre et Caen-Ouistreham. Le Havre est à un peu plus de 2 heures en train de Paris St Lazare. www.seine-maritime-tourisme.com

Gillian Thornton est une écrivaine spécialisée sur la France et l’art de vivre.

★★★★★

0
Les Pépites de France
WRITTEN BY

Les Pépites de France

L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.