Le doux village de Flavigny-sur-Ozerain, Bourgogne

834
0
Le doux village de Flavigny-sur-Ozerain, Bourgogne

Flavigny-sur-Ozerain en Bourgogne est un village médiéval pittoresque entouré d’une campagne bucolique, de vignobles et de coteaux verdoyants. Et c’est un endroit où les rues sont remplies d’un parfum d’anis – Chantille de Lindcourt découvre pourquoi…

Flavigny au coeur de l’Auxois, la Côte d’Or est classée parmi les plus beaux villages de France (Plus Beaux Villages de France). Elle a une longue histoire liée à la gastronomie, car c’est ici, dans ce petit village perché de 300 habitants, que sont fabriqués depuis plusieurs siècles les fameuses douceurs « Anis de Flavigny ».

Comment tout a commencé

En 52 avant JC, Alésia en Bourgogne fut le siège d’une grande bataille entre l’empereur romain Jules César et les chefs des Gaules, Vercingétorix. Un certain Flavinius était alors à la tête du camp romain qui s’était établi à proximité. Et après la bataille, donné la terre en remerciement pour sa bravoure, il lui donna le nom de Flaviniacum. Plus tard, il est devenu Flavigny-sur-Ozerain.

La légende raconte que les conquérants romains utilisaient des graines d’anis pour les problèmes d’estomac et la pratique s’est répandue.

Dans le 9e siècle, les moines de l’abbaye bénédictine de Flavigny ont commencé à fabriquer de petites dragées à l’anis – une forme de confiserie enrobée de sucre après que Charlemagne, roi des Francs a ordonné à tous les monastères de cultiver de l’anis à des fins médicinales en 812. Pourquoi les moines de Flavigny enrobaient les pastilles d’anis en sucre, personne ne le sait.

Les bonbons à l’anis sont toujours fabriqués dans la ville à partir de graines d’anis vert, enrobées de sucre aromatisé. L’Anis de Flavigny utilise une recette qui, après avoir été affinée au fil des siècles, est restée inchangée depuis 1591 ce qui a valu à l’entreprise le label “Entreprise du Patrimoine Vivant”. Et lors d’une visite de la ville, une visite de l’atelier de fabrication pour découvrir ses secrets et une halte à leur confiserie, pleine de jolies boîtes colorées de bonbons à l’anis, s’imposent.

Mais ce petit bijou bourguignon a bien d’autres choses à vous faire visiter.

À la Révolution française, les moines désertent l’abbaye qui est alors vendue comme bien public et en grande partie détruite. La crypte carolingienne (750-887) est cependant bien conservée et vous pouvez la visiter gratuitement. Depuis 1591, l’abbaye est occupée par la manufacture des Anis de Flavigny. Longtemps populaires en France, ils furent même appréciés par le roi Louis XIV qui en gardait dans sa poche.

Que voir à Flavigny-sur-Ozerain ?

Promenez-vous dans le village et admirez l’architecture et les bâtiments anciens. Les maisons à colombages donnent un air d’intemporalité et les fans du film Chocolat, avec Johnny Depp et Juliette Binoche, reconnaîtront les jolies rues pavées car c’est ici que le tournage a eu lieu.

Ne manquez pas une visite au 13e Église gothique Saint Genest avec ses stalles finement sculptées du XVIe siècle. Le bâtiment abrite les reliques de sainte Regina depuis 1793, date à laquelle elles ont été retirées de l’abbaye où elles étaient conservées depuis plus de 1000 ans.

Entre le 12e et 14e siècles, la ville était fortifiée d’une grande muraille. Les portes sont toujours en place : Porte du Val, la Porte du Bourg, la Porte de Barme, la Poterne et la Tour du Guet valent le détour.

Flavigny-sur-Ozerain était également connue pour sa production de laine, de tissage, de chanvre, d’étain, de verre et de poterie. La laine brune du mouton Burel servait à la confection des robes brunes des moines. Dans le village d’aujourd’hui, on peut encore voir les anciennes maisons de drapiers, meuniers, tanneurs et vignerons.

À voir et à faire près de Flavigny

Pour les amateurs de randonnées, un sentier pédestre facile « des Anis au Vignoble » vous emmène sur une boucle d’environ 8km autour du village avec de superbes points de vue (2h30).

À une dizaine de kilomètres, le Muséoparc Alésia présente la fameuse bataille entre Vercingétorix et César.

Et un peu plus loin, le Château de Bussy-Rabutin est un magnifique château Renaissance avec de grands jardins à la française.

Chantille de Lincourt est une écrivaine et photographe spécialisée dans les petits villages et le patrimoine français. En savoir plus sur son blog www.villagesetpatrimoine.fr

★★★★★

Les Pépites de France
Publié par Les Pépites de France L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *