Les plus belles cascades d’Auvergne

1995
0

L’Auvergne n’est certes pas dépourvue de volcans mais il serait dommage de faire l’impasse sur ses cascades ! Elles sont si nombreuses qu’il était difficile de se décider. Cependant, dans le monde réel, il faut prendre des décisions, et c’est pourquoi nous avons créé cette liste des plus belles chutes d’eau d’Auvergne. J’espère que cette courte introduction vous a donné envie de boire davantage et que vous avez apprécié cette lecture.

Les cascades du Mont-Dore

Trois fois la valeur d’une seule ! A l’entrée du Mont-Dore, aventurez-vous sur le parcours des trois cascades afin de découvrir la cascade du Rossignolet, la cascade du Saut du Loup et la cascade de Queureuilh. Chacune est unique et permet d’explorer la variété des structures géologiques naturelles. Pour l’anecdote, George Sand a cité les cascades de Rossignolet et de Queureuilh dans son roman Jean de la Roche. Nous n’entrerons pas dans les détails de ces trois cascades, mais les images parlent d’elles-mêmes.

La cascade de Vaucoux

La cascade de Vaucoux, aussi appelée cascade d’Anglard, se trouve à environ dix minutes du lac Pavin et au début de la randonnée de la cascade de Chiloza.

Pour s’y rendre, rien de plus simple, il suffit de suivre le chemin clairement balisé à travers la forêt. Marchez pendant quelques minutes et, avant même de vous en rendre compte ! Vous y êtes ! Une fois que vous y êtes, vous trouverez une véritable oasis de paix au milieu de la nature sauvage. Et, pour mettre la cerise sur le gâteau, il y a une passerelle le long de la rivière qui vous attend pour repartir avec de belles photos !

La cascade de Mormony

La Sioule qui est une rivière de 150 km de long est à cheval entre les départements du Puy de Dôme et de l’Allier. Elle commence son parcours près des Vernines ; elle traverse Pontgibaud et arrive enfin à Montfermy où elle se divise en quatre méandres qui se succèdent. Le nom de Montfermy vient du fait qu’il est entouré par l’un des méandres, à savoir la boucle de Montfermy qui signifie “montagne fermée”. Les deux côtés de la boucle sont reliés par la cascade de Montfermy, qui descend de 8 mètres par paliers. Il s’agit en fait d’une brèche artificielle qui a été aménagée au XVe siècle pour alimenter les roues du moulin qui servait à fabriquer de la farine et de l’huile.

La cascade de capat

Dans les environs de Carlades Aux limites de Carlades, la cascade de Capat est située dans la partie supérieure de la rivière Siniq, à environ 500 mètres du lieu-dit Le Capat. C’est dans cette zone que la coulée de lave qui s’est créée il y a huit millions d’années a commencé à former le paysage. En combinant ses roches volcaniques, la cascade constitue un bassin naturel. Sachez toutefois que l’eau est extrêmement froide car elle provient directement des sources de la montagne. Au fond, une petite grotte donne la couleur de la cascade. Il est possible de marcher juste derrière la cascade. Mais soyez prudent car le terrain est glissant !

La cascade du Gour Saillant

Pépite de la commune des Combrailles Pépite de la commune des Combrailles La cascade du Gour Saillant prend sa source dans le ruisseau de l’Auzelle. Au pied de cette cascade d’environ 10 mètresse trouve un bassin dans lequel il est permis de se baignerlorsque le temps le permet. En hiver, la glace forme une grande partie de la cascade. En été, les truites commencent à boire les eaux qui sont également peuplées des histoires les plus populaires. On croit, par exemple, que pendant la Révolution, les cloches des églises ont été immergées dans l’eau pour éviter qu’elles ne soient détruites.

La cascade de la Couze Chambon

Une merveille naturelle La cascade de la Couze Chambon a été provoquée par une coulée de lave qui a obstrué le chemin de la rivière. Cet accident a créé cette cascade de 7 mètres de haut et de 15 mètres de long. La cascade de la Couze Chambon est située à Saillant, ce qui signifie “cassure” en référence à cette caractéristique géologique particulière. Bien qu’elle semble être dans la verdure, l’activité humaine est évidente. Sur la rive gauche, nous observons une structure qui montre qu’il y avait un moulin à farine dans le passé, ce qui rappelle l’utilisation de l’énergie hydraulique pour produire de la farine.

★★★★★

0
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *