L’étrange histoire de la Joconde et du Monastère

210
0
L'étrange histoire de la Joconde et du Monastère

La sortie en 2014 du film hollywoodien,’ Les hommes des monuments‘ me fait penser à l’art, à la Seconde Guerre mondiale et au 12e moines cisterciens du siècle. Vous ne voyez pas le lien ? Monuments Men est l’histoire d’un peloton improbable de la Seconde Guerre mondiale chargé de sauver des chefs-d’œuvre d’art des voleurs nazis et de les rendre à leurs propriétaires. Maintenant… laissez-moi vous raconter comment la Joconde a fait un voyage secret à travers la France en camion…

étrange histoire de la JocondeCela commence il y a près de 900 ans lorsqu’un groupe de moines cisterciens fonde une abbaye dans un lieu qu’ils nomment « Loc Dieu », ou Lieu de Dieu. Situé au carrefour des départements actuels du Lot, de l’Aveyron et du Tarn-et-Garonne, le lieu avait tout pour plaire aux moines. Il était isolé mais avec la bastide de Villefranche-de-Rourgue assez proche pour l’approvisionnement, les terres agricoles et une source d’eau – ici alimentée par de nombreuses sources qui parsemaient à la fois leur vallée et ses coteaux. Ils procèdent à la construction d’une église typiquement cistercienne, simple et élégante, presque austère, d’un cloître et d’un grand dortoir avec des ateliers. Au fil des siècles, la fortune de l’Abbaye a fluctué au gré des époques politiques. Alors que l’église elle-même n’a jamais été endommagée, le dortoir et les salles de travail ont été presque détruits à plusieurs reprises pendant la guerre de Cent Ans, les guerres de religion et la Révolution française. Ils ont été reconstruits et restaurés tant de fois qu’ils ressemblent maintenant plus à un 19e manoir du siècle que les bâtiments médiévaux qu’ils étaient à l’origine. En 1793, l’abbaye est confisquée par le gouvernement et vendue comme bien national. En 1840, la famille Cibiel en fait l’acquisition. Les descendants de la famille sont toujours propriétaires de l’Abbaye et de son parc.

Avançons rapidement jusqu’à la fin des années 1930. Toute l’Europe était nerveuse à propos de ce qui se passait en Allemagne. Les fonctionnaires du Louvre à Paris préparaient des plans d’urgence pour évacuer l’art inestimable du musée en cas de guerre. Et lorsque la “guerre bidon” d’Hitler a pris fin en 1940 avec l’invasion de la Belgique et de l’est de la France, leurs efforts pour mettre en caisse, transporter et cacher des milliers d’œuvres d’art sont devenus effrénés. Des milliers fuyaient Paris ; les routes étaient bondées et tout manquait. Les fonctionnaires et les bénévoles ont créé 3500 œuvres d’art. Ils ont réquisitionné tous les gros camions qu’ils ont pu trouver pour transporter des peintures gigantesques comme “Les noces de Cana” de Véronèse qui mesurent 33 × 23 pieds. Un gros camion transportait juste l’essence nécessaire pour alimenter les autres camions du convoi. Entre le 5 et le 17 juin 1940, plus de 3000 de ces oeuvres arrivent à l’Abbaye de Loc Dieu au cœur de la France profonde... la cachette parfaite pour le trésor. Parmi ces œuvres inestimables figurait la «Mona Lisa» de Léonard de Vinci qui a fait le long voyage dans le sud-ouest de la France dans sa propre voiture privée. Plus de 250 personnes sont arrivées avec l’art, amenées pour le déballer et en prendre soin pendant qu’il se cachait. Certaines de ces personnes ont été logées au monastère, tandis que d’autres ont trouvé un logement dans les petits villages de Memer et Vailhouries à proximité. La grande église abbatiale était remplie d’art au lieu de paroissiens.

étrange histoire de la Joconde

Hélas, l’art n’est resté que quelques mois. Les multiples sources qui alimentaient en eau le terrain du monastère rendaient également l’église et les autres bâtiments trop humides pour les précieuses peintures. Même si c’était la cachette parfaite, personne ne voulait risquer d’endommager l’art. Il a été remis en caisse et déplacé. ‘Mona Lisa’ a trouvé une nouvelle cachette dans la ville voisine de Montauban où elle a passé toute la durée de la guerre. Elle n’est pourtant pas oubliée à Loc Dieu. Une pièce de la maison est dédiée à son séjour. Elle est sans aucun doute la visiteuse la plus célèbre de l’Abbaye, après tout.

L’Abbaye est ouverte aux visites guidées du 1er juillet à la première quinzaine de septembre. Son parc de 100 hectares est ouvert toute l’année. Les deux nécessitent un petit droit d’entrée. Plus d’informations sur le site de l’Abbaye : www.abbayedelocdieu.com

Par Evelyne Jackson

★★★★★

0
Les Pépites de France
Publié par Les Pépites de France L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.