Champignons en Lozère : où trouver des Cèpes, Girolles, etc en 2023 ?

1326
0

Lozère : un paradis pour les mycologues amateurs

Dans le département pittoresque de la Lozère, en Occitanie, les férus de champignons ont de quoi se réjouir. Cette terre sauvage réserve un spectacle incroyable chaque année lorsque l’automne arrive, générant un véritable engouement dans la quête des champignons. Partons découvrir les meilleurs endroits pour aller aux champignons en Lozère.

Réservez vos paniers, préparez vos bottes : dans la forêt de Mercoire

À l’orée de la forêt de Mercoire située à l’est de Langogne, vous serez accueillis par un paysage de pins sylvestres, de châtaigniers et de hêtres harmonieusement dressés. Ces arbres se transforment en véritable abri pour les cèpes et les girolles, stars de l’automne, mais aussi aux bolets, pieds de mouton ou encore trompettes de la mort.

À l’affût des champignons rare sur le plateau de l’Aubrac

Sur l’étendue infinie de l’Aubrac, à la limite entre la Lozère, l’Aveyron et le Cantal, les pâturages se partagent l’espace avec des bois de hêtres, de sapins et de bouleaux. Les conditions y sont idéales pour la croissance de nombreuses variétés de champignons. Les amateurs de morilles au printemps seront comblés, tout comme ceux qui recherchent les rares et précieux bolets de Bordeaux en automne.

Le mont Lozère, refuge des amanites et des lactaires

Au sud du département, le Mont Lozère offre également un terrain propice pour les mycologues en herbe. Au milieu d’une biodiversité riche et préservée, les sous-bois de sapins, de hêtres et de châtaigniers regorgent de trésors mycologiques, avec notamment des amanites des Césars très prisées, ainsi que des lactaires délicieux à la saveur très douce.

Forêts de Rieumontagné et de la Margeride : un bonheur de diversité

En empruntant les chemins boisés de Rieumontagné et de la Margeride, la diversité mycologique saura séduire aussi bien les novices à la recherche de champignons courants, que les connaisseurs à l’affût de spécimens plus rares. Poussant sous les conifères et les feuillus, les champignons variés et nombreux font de ces forêts un véritable paradis pour les cueilleurs.

Respectons ce patrimoine naturel

L’expédition pour les champignons en Lozère peut être une aventure gratifiante mais elle doit aussi bien sûr se faire dans le respect de la nature. Il est donc recommandé de ne pas dépasser la quantité autorisée et de privilégier les couteaux ou les mains plutôt que les râteaux qui détruisent les sols et les mycéliums.

Fair-play et convivialité

En Lozère, la cueillette de champignons est une tradition, une passion partagée qui se vit avec fair-play et convivialité. Entre merveilles naturelles et surprises gourmandes, c’est un véritable trésor que la terre lozérienne offre à ses visiteurs. Sous le charme des bois et des forêts, rien de tel qu’une balade à la fraîche pour ramasser quelques champignons et apprécier la quiétude de ce territoire préservé.

En définitive, la Lozère, avec sa diversité de paysages et son cadre naturel exceptionnel, est un lieu de prédilection pour les amoureux de la mycologie. Chacun, en fonction de sa préférence, trouvera son bonheur entre les douces senteurs automnales et la satisfaction d’une cueillette réussie.

★★★★★

0
Les Pépites de France
Publié par Les Pépites de France L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *