Que faire à Lyons-la-Forêt, Normandie

1071
0
Que faire à Lyons-la-Forêt, Normandie

Lyons-la-Forêt est un village pittoresque, caché au cœur d’une des plus anciennes et des plus vastes forêts de Normandie, où les hêtres sont plusieurs fois centenaires.

Comme beaucoup de jolis villages de Normandie, on y trouve de magnifiques maisons à pans de bois, de style brique rose ou torchis teinté, typiques de la région et datant pour la plupart du 17ème au 18ème siècle. Ce village médiéval miniature de 800 habitants possède des salons de thé, des restaurants chaleureux et des antiquaires qui vous attirent…

De quoi tomber amoureux à Lyons-la-Forêt

Photos de paysages de Lyons-la-Forêt, un village médiéval aux maisons anciennes et aux rues pavées en Normandie

Vous ne serez pas surpris de découvrir que de nombreux artistes se sont rendus dans le département de l’Eure pour séjourner dans ce village. Claude Monet et Jean Dollfus ont capturé la beauté dans leurs peintures. Le compositeur Maurice Ravel a écrit quelques-unes de ses plus belles compositions à Lyons-la-Forêt. Le poète Isaac de Benserade, grand rival de Molière à la cour de Louis XIV, y vécut au XVIIe siècle.

Lyons-la-Forêt est peut-être reconnue par les cinéphiles aux yeux d’aigle – c’était le lieu de tournage de deux versions différentes du roman “Madame Bovary” de Gustave Flaubert, l’une de Jean Renoir dans les années 1920 et plus tard de Claude Chabrol en 1990.

Le village compte 11 éléments remarquables du patrimoine ou Monuments Historiques. En voici quelques-uns à ne pas manquer lors de votre visite, et n’oubliez pas de passer à l’office de tourisme. L’équipe sympathique se fera un plaisir de vous conseiller sur les lieux à visiter.

L’histoire de Lyons-la-Forêt

Le village a été construit à la frontière entre l’ancien royaume de France et le duché de Normandie. Les archives de 936 révèlent que Guillaume Ier, duc de Normandie, y séjournait. Il aimait la forêt et y établit une vaste résidence. En 1060, Guillaume le Conquérant ordonna la construction d’une importante forteresse à Lyon, considérée comme un emplacement stratégique. Henri Ier d’Angleterre, dit « Henri Beauclerc », fils de Guillaume le Conquérant en acheva l’édification.

Lyons-la-Forêt devient française en 1202 lorsque le roi Philippe Auguste de France conquiert la ville et le château. Dès lors, le château de Lyons devient une résidence royale. Plusieurs rois de France y ont séjourné, attirés par la forêt et les bons terrains de chasse. Les Anglais prennent Lyon pendant la guerre de Cent Ans et démantèlent le château en 1436.

Il se trouvait là où se trouve aujourd’hui la célèbre place Benserade au centre de Lyons-la-Forêt. Les rues du centre-ville forment un anneau central autour de l’ancienne motte féodale.

Que visiter à Lyons-la-Forêt

Homme promenant un chien le long d'une jolie rue de maisons à colombages à Lyons-la-Forêt

Le marché couvert

Un incontournable à Lyons-la-Forêt ! C’est au coeur du village. Cette halle date du XIVème siècle et n’a jamais été modifiée. Il a été construit avec du bois de chêne de la forêt de Lyons. En 1776, le duc de Penthièvre fait restaurer la halle pour la protéger. Le marché des producteurs locaux a lieu trois fois par semaine – jeudi, samedi et dimanche matin. Des expositions d’artistes contemporains et des concerts ont également lieu à cet endroit classé monument historique.

La maison de Maurice Ravel

Vous trouverez la maison de Maurice Ravel, dite « Le Fresne », rue d’Enfer. Il y vécut jusque dans les années 1920 et y composa notamment le Tombeau de Couperin. Localement, la rue est appelée “l’Enfer” car elle est escarpée et difficile pour les calèches et les promeneurs. Malheureusement, cette maison ne se visite pas car elle appartient désormais à un particulier.

Les 3 moulins à eau

Suivre la rivière à travers le village, vous amènera à la Place des Trois Moulins. Les trois moulins à eau ont été construits au 14ème siècle et en fait Lyon a été l’un des premiers endroits à avoir un éclairage électrique en France, alimenté par l’un des moulins. Il y a un petit mais joli jardin populaire auprès des joueurs de pétanque.

Église Saint-Denis

Le village s’appelait à l’origine Saint-Denis, et l’église Saint-Denis date pour l’essentiel du XVe siècle, et en partie du XIIe siècle (pans de murs en damier de grès et silex) et XVIe siècle (clocher, chapelle nord, tourelle et voûte ).

Le couvent des Cordeliers

Le couvent des Cordeliers a été construit en 1624 par Jean Le Blanc et Marin Anquetil, procureurs du roi Louis XIII, et par Jean de Courcol. A l’époque, jusqu’à onze moines y vivaient en quasi autarcie et les femmes aisées y furent accueillies jusqu’à la Révolution française. En 1793, le couvent est déclaré bien national et transformé en imprimerie de tissus, puis en verrerie et est aujourd’hui propriété privée.

Couvent des Bénédictines

La façade du couvent des Bénédictines, classée Monument Historique, est bâtie sur les anciens remparts du village. Construite en brique, craie et silex, elle date du XIIe siècle et fut utilisée comme pavillon de chasse par le roi Charles IX. Ce n’est qu’au XVIe siècle qu’il devient un couvent. Aujourd’hui, c’est une école primaire.

Faites un détour

Lovely Les Andelys et son château Château Gaillard est situé à 25 minutes en voiture

La maison et le jardin de Monet à Giverny sont à 45 minutes en voiture

Comment aller là

Il n’y a pas de transports en commun directs vers Lyons-la-Forêt. Vous pouvez prendre un train de Paris à Gisors ou Rouen mais il n’y a pas de service de bus, vous devrez donc prendre un taxi.

Chantille de Lincourt est une photographe spécialisée dans les petits villages et le patrimoine français. En savoir plus sur son blog www.villagesetpatrimoine.fr

★★★★★

Les Pépites de France
Publié par Les Pépites de France L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *