Traditions de Noël à la provençale

115
0
Traditions de Noël à la provençale

La Provence partage de nombreuses traditions de Noël avec le reste de la France, comme les sapins de Noël (arbres de Noël) et le Père Noël (Père Noël). Mais elle en a aussi des uniques.

Treize desserts ? Oh mon!

La tradition de Noël provençale la plus célèbre est peut-être les treize (treize) desserts. Attends, treize ? Oui!

Ceux-ci sont consommés après la messe de minuit, c’est-à-dire aux petites heures de Noël, quelle belle façon de commencer la journée ! Comme le gros souper, les desserts treize sont pleins de symbolisme religieux. Treize, par exemple, représente le nombre de personnes à la Dernière Cène.

Chaque famille peut décider quoi servir, mais les desserts comprennent généralement des fruits et des noix, des bonbons et une sorte de pain sucré. Mes préférés sont les deux types de nougat, un blanc et un noir, symbolisant le bien et le mal.

Comme le gros souper, moins de familles préparent les desserts treize aujourd’hui que par le passé, mais elles conservent une clientèle fidèle. Certaines personnes sautent simplement le dîner et la messe et passent directement aux desserts !

Donc, lors de votre dîner de Noël cette année, lorsque vous débattez de l’opportunité d’avoir une autre part de tarte, allez-y ! Dites simplement à votre famille que vous participez à une ancienne et noble tradition française.

Figurine d'une femme folklorique en France appelée un santonLes santons de Provence

D’une part les santons, ces jolies petites figurines vendues dans toute la Provence. Ils représentent des personnages de la vie du village tels que le boulanger, la poissonnière et le rémouleur à ciseaux. Ils sont populaires auprès des touristes, un peu comme les figurines Hummel mais avec une touche française. Et leur origine remonte à la Révolution française.

Les crèches (scènes de la nativité) ont longtemps été populaires en France mais ont été interdites par les dirigeants farouchement anticléricaux de la Révolution. Ce qu’il faut faire? Un artiste marseillais a trouvé une solution astucieuse. Il inventa les santons et transforma la crèche en « scène de village », utilisant ses petites figurines à la place des personnages bibliques habituels. Cela a été adopté par les fanatiques anti-religieux, qui ont en quelque sorte manqué le fait que santon signifie “petit saint”, et une nouvelle tradition est née.

Une autre spécialité provençale de Noël est le gros souper (le grand dîner) consommé avant la messe de minuit le soir de Noël. Il est plein de symbolisme religieux, comme les trois nappes blanches représentant la sainte trinité et les sept plats représentant les douleurs de Marie. Cela demande également beaucoup de préparation, de sorte que moins de familles ont aujourd’hui ce grand dîner que par le passé.

Keith Van Sickle est l’auteur de “Une gorgée à la fois” Disponible depuis Amazone; une histoire de bien-être sur l’apprentissage de la vie en Provence – lisez notre critique ici.

★★★★★

0
Les Pépites de France
Publié par Les Pépites de France L'équipe des Pépites de France.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *